Notes de lecture

LA MONDIALISATION

Émergences et fragmentations

février 2010

#Divers

Depuis deux décennies, l’économiste Pierre-Noël Giraud forge, non sans modestie ni obstination au sein d’un milieu qui selon lui discute peu (voir notre dossier de novembre 2009), des concepts spécifiques et promeut une réflexion originale sur les ressorts de la mondialisation actuelle qui, selon lui, combine trois globalisations qui interfèrent : la globalisation des firmes, la globalisation de la finance et la globalisation numérique. De l’analyse de cette triple globalisation, l’auteur de l’Inégalité du monde et du Commerce des promesses conclut à une fragmentation des territoires qui participe d’un accroissement des inégalités à l’intérieur des territoires et entre eux. La mondialisation morcelle plus qu’elle n’unifie le monde, la démonstration en est faite ici à propos de ce qui apparaît alors comme une quatrième globalisation (la globalisation territoriale). Tout en proposant une théorie subtile et clairement exposée sur la nécessité d’équilibrer dans chaque territoire les emplois compétitifs (les globalisés) et des emplois protégés (ce qui passe par l’action des États qu’il est nécessaire de « constituer » là où il n’y en a pas). S’attardant parti
Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Éditions Sciences humaines, 2008
168 p. 10 €