Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

De quoi Pialat était-il peintre?

Guetter le jour qui vient

mars 2013

#Divers

 Exposition "Maurice Pialat, peintre et cinéaste", à la Cinémathèque française, du 20 février au 7 juillet 2013. Informations pratiques: http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/maurice-pialat/maurice-pialat.html

 

Van Gogh, qui ne trouvait son compte ni dans les beaux arts ni dans ses semblables était, tout de même, violemment entrainé vers les deux.

Pierre Michon.


Dans Van Gogh, son court métrage de 1965, le ton mélancolique de Jean loup Reynold dessine, en voix off, le désir renaissant du peintre, lors de son arrivée à Auvers sur Oise : « Vincent voit des toits de chaume moussus. Il en fera quelque chose (…). Il est accueilli, il sera soigné. Une sourde fureur de travail le reprend. En 2 mois, 70 tableaux, presque autant de dessins. 66 jours, une centaine d’œuvres. Et la mort ». L’argumentaire sera repris par Pialat lors de la sortie de son film, en 1991 : « Van Gogh c’était un type qui peignait, point ( …) il prend le train pour Auvers. Il a cent tableaux à peindre, trois mois à vivre, il s’appelle Van Gogh et il n’en a rien à foutre »

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !