Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

Les deux sources de la culture arabo-islamique (2/2)

juin 2013

#Divers

Il y a donc, en dehors d’autres apports essentiels d’origine externe, deux sources internes à la culture arabo-islamique, l’islam mais aussi la poésie anté-islamique. Ce qui devrait nous conduire, sur un plan plus général, à nous interroger sur l’unité des cultures. On vit trop souvent encore sur l’idée selon laquelle une culture reposerait sur un ou plusieurs principes fondamentaux qui en expliqueraient les caractéristiques : tous les domaines de la culture, de la religion à la philosophie, à l’art et à la littérature seraient l’expression d’une même « essence ». C’est la conception qui, de Hegel à Spengler et au structuralisme contemporain, a longtemps dominé et aujourd’hui encore domine largement  les théories de la culture ainsi que les analyses spécialisées. Or cette conception holiste ne saurait rendre compte de la complexité des sociétés réelles. Il y a d’abord dans la société, pour parler comme Weber, des « ordres de vie » (Lebensordnungen). Ces sphères d’existence ne sont ni clairement séparées ni statiques, mais elles sont plus ou moins rigoureusement organisées selon des « logiques intrinsèques » (Eigengesetzlichkeiten) qui leur assurent une certaine cohérence, cohérence qui ne les empêche pas d’entrer en relations multiples avec les autres. Dans la Considération intermédiaire de 1920, Weber distingue 6 sphères de valeurs, outre la religion dont il analyse les relations plus ou moins conflictuelles avec ces

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !