Flux d'actualités

Les intellectuels et la guerre d'Algérie

Francis Jeanson et la revue Esprit 1. Entre Sartre et Mounier

mars 2012

#Divers

Le parcours de Francis Jeanson est caractéristique des engagements des intellectuels au moment de la guerre d'Algérie mais aussi de la mémoire qui en reste présente aujourd'hui, notamment dans cette période anniversaire des accords d'Evian. Alors que le rôle de la revue Les Temps Modernes et celui de Jean-Paul Sartre en particulier est bien connu et balisé, et a été presque le seul évoqué dans les notices écrites au moment de la disparition de Jeanson, le 1er août 2009 , celui d’Emmanuel Mounier et d’Esprit l’est beaucoup moins. Comment peut-on comprendre ce décalage ?

Disciple de la philosophie existentialiste, c'est néanmoins dans la revue phare de la pensée personnaliste que Jeanson signe en 1950 son premier article, « Cette Algérie conquise et pacifiée... »[1], dénonçant la situation coloniale. L'introduction de Jeanson auprès d’Esprit tient essentiellement à l'amitié nouée avec Mounier. Ce dernier joue d'ailleurs un rôle crucial dans l’insertion de Jeanson dans le sérail intellectuel de l’après-guerre. C’est lui qui le fait entrer au comité de lecture des éditions du Seuil et qui le recommande auprè

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !