Dans le même numéro

Les primaires : une avancée démocratique

novembre 2016

#Divers

L’élection présidentielle de 2017 constituera une étape importante dans l’histoire de la Ve République : les candidats des deux grandes familles politiques seront issus de primaires ouvertes, d’un côté celle de la droite et du centre, de l’autre celle de la Belle Alliance populaire. Elles consacreront ainsi la dynamique impulsée en 2012 par la double victoire du candidat François Hollande, d’abord aux primaires, puis à la présidentielle. Cette innovation n’en étant qu’aux prémices de son institutionnalisation dans le champ politique français, rien d’étonnant à ce qu’elle soit encore largement débattue.

Les primaires n’ont en effet pas fini de convaincre les Français. Les partis des deux extrêmes, dont la popularité révèle les clivages dont souffre notre société, ne s’y sont d’ailleurs pas ralliés. Mais avant de les récuser, soit au nom des stratégies politiciennes qui en auraient commandé l’apparition, soit au nom des discours démagogiques dont elles favoriseraient le développement, essayons d’abord d’envisager sereinement les avancées qu’elles peuvent porter.

Une dynamique démocratique

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements