Tennis de Table lors du Challenge du « Monde des Grandes Ecoles et Universités » | Photo de Pauline Pasquier (CC BY-SA 3.0)
Dans le même numéro

Ce que la marge fait à la norme

L’inclusion scolaire est désormais largement reconnue comme un objectif pour les systèmes scolaires de nombreux pays. Mais pour pouvoir accueillir tous les élèves, les écoles et les enseignants doivent intégrer une pédagogie de de la marge et de la différence.

La Déclaration de Salamanque, organisée par l’Unesco et l’Unicef en 1994, a marqué un tournant pour promouvoir l’inclusion scolaire dans de nombreux pays. Le traité international qui s’en inspire, en défendant une «éducation inclusive», insiste sur l’importance pour les établissements scolaires d’accueillir tous les élèves, quelles que soient leurs caractéristiques. Mais l’inclusion ne peut être effective que si ceux qui sont censés la favoriser repensent leurs catégories d’action et leur propre rapport au handicap. Qu’est-ce que l’inclusion comme « marge » (au sens de réalité interpellant l’ordinaire de l’enseignement) fait à la norme ?

Diversité des profils, égalité des chances

L’inclusion couvre des réalités plurielles que leur dénominateur commun – le « handicap » et plus globalement, la déficience entendue en termes de « manque » – ne permet pas d’apprécier. Qu’est-ce qui rapproche un élève présentant des troubles des fonctions cognitives d’un élève intellectuellement précoce ? Un élève primo-arrivant d&rsquo

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Aziz Jellab

Aziz Jellab est inspecteur général de l'Éducation, du sport et de la recherche. Il est aussi professeur des universités, associé à L'INSHEA. 

Dans le même numéro

L’anthropologie du don de Marcel Hénaff, ainsi que son éthique de l’altérité et sa politique de la reconnaissance, permettent de penser les limites de la marchandisation, le lien entre les générations et les transformations urbaines. À lire aussi dans ce numéro : l’image selon Georges Didi-Huberman, l’enseignement de la littérature, la neuropédagogie, l’invention de l’hindouisme, l’urgence écologique et la forme poétique de Christian Prigent.