Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La dissolution des certitudes : quelles images ? quels récits ?

mai 2011

#Divers

Devant les cataclysmes et l’incertitude des temps, le scepticisme côtoie un affolement des croyances. Plusieurs films récents, par la force de leur mise en scène, expriment l’interrogation sur la croyance : peut-on croire en l’histoire, aux personnages, aux puissances de la fiction, à la capacité de l’image à donner accès à l’invisible ?

Révolutions d’un côté, catastrophes naturelles ou technologiques de l’autre, nos certitudes sont aujourd’hui mises à l’épreuve. En attendant de voir quelles en seront les conséquences avec, par exemple, des remises à niveau de hiérarchies ou des révisions d’idées communément admises, on peut au moins s’interroger sur l’état des croyances telles qu’elles sont exprimées, au même moment, en ce début d’année 2011. Et, pour parler de ce que je connais, dans le septième art.

Au cinéma, la question de la croyance est double puisqu’elle concerne aussi bien la croyance du personnage que celle du spectateur. On gagne à articuler en tenaille les deux branches de l’alternative, d’autant plus que s’exerce entre elles un échange de forces, que favorise une mise en scène exigeante.

La

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Carole Desbarats

Pour avoir accompagné plusieurs générations d'étudiants à la Femis, Carole Desbarats s'intéresse à tous les aspects du cinéma, de son économie à son esthétique. Elle s'interroge aussi sur les responsabilités de la transmission, dans l'école et en dehors de l'école, notamment à travers l'association "Les Enfants du cinéma". Voir et comprendre le cinéma, ce n'est pas pour elle un exercice de…

Dans le même numéro

La dynamique révolutionnaire dans les sociétés arabes

Risque naturel et crise morale au Japon

La catastrophe est-elle une politique ?