Dans le même numéro

Nurith Aviv : filiations, langues, lieux

novembre 2015

#Divers

Du 6 au 25 novembre 2015, le Centre Pompidou accueille une rétrospective Nurith Aviv. Dans cette programmation, la cinéaste montrera non seulement ses propres œuvres, mais aussi les films dont elle a fait l’image, des films expérimentaux produits pour l’émission Die Nacht d’Arte, des courts-métrages tournés par ses élèves à l’école Sapir (Sderot, Israël) et des films proches de ses centres de préoccupation. Elle a donc invité certains de ceux pour qui elle a été chef-opératrice, Agnès Varda, Amos Gitaï, mais aussi des cinéastes dont les films dialoguent avec les siens, qu’ils soient albanais (Anri Sala), égyptien (de la franco-tunisienne Hind Meddeb) ou iranien (Mania Akbari)... Des chercheurs, des médecins, des psychanalystes, des hommes et des femmes de lettres viendront aussi dialoguer avec la cinéaste et le public. Nurith Aviv reproduit ainsi un dispositif qui ne livre pas le film sans l’associer à une parole vive et au dialogue.

On ne s’étonne pas que la programmation du Centre Pompidou s’intitule : Filiations, langues, lieux. Ces trois thèmes se retrouvent dans l’œuvre de la cinéaste, que ce soit dans l’approche de rites fondamentaux qui attestent de la filiation, Circoncision (2000), ou dans sa trilogie s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Carole Desbarats

Pour avoir accompagné plusieurs générations d'étudiants à la Femis, Carole Desbarats s'intéresse à tous les aspects du cinéma, de son économie à son esthétique. Elle s'interroge aussi sur les responsabilités de la transmission, dans l'école et en dehors de l'école, notamment à travers l'association "Les Enfants du cinéma". Voir et comprendre le cinéma, ce n'est pas pour elle un exercice de…

Dans le même numéro

Comment comprendre la logique du conspirationnisme et répondre au virus de la désinformation ? Faire l'éloge du débat public.