Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le logement insalubre

janvier 2012

#Divers

Derrière les drames (incendies, empoisonnements) du logement insalubre se cache un mal plus profond. La gestion par l’urgence masque en effet de nombreuses situations qui ne sont pas suffisamment « catastrophiques » pour être prises en charge. Mais elles manifestent néanmoins l’extension croissante du mal-logement dans la société française, qui ne saurait être séparée des questions d’emploi ou d’immigration.

On a beaucoup parlé ces dernières années du logement insalubre et des drames qu’il occasionne. Lors de l’été 2005, à Paris, une vague d’incendies meurtriers dans des immeubles1 dégradés faisait de nombreuses victimes. Au-delà des morts, l’insalubrité a des effets délétères sur la santé. Le saturnisme infantile2 est la manifestation pathologique la plus connue, mais il existe bien d’autres implications sanitaires (affections respiratoires, dermatologiques, maladies chroniques, allergies, etc., sans parler des effets sur la santé mentale). Cette situation est dénoncée depuis le xixe siècle, quand Engels parlait déjà à ce sujet de « meurtre social3 ». De fait, le logement des couches les plus basses de la société a presque toujou

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !