Dans le même numéro

Nouvelles perceptions du corps

décembre 2014

#Divers

Repère

Nouvelles perceptions du corps

Après avoir exploré le corps sous toutes ses coutures, Georges Vigarello propose, dans son dernier ouvrage, une plongée à l’intérieur de l’enveloppe corporelle et dissèque la manière dont les sociétés ont verbalisé l’intime, caisse de résonance des mœurs et de l’érudition d’une époque mais qui recèle aussi ses propres mystères.

L’historien pose l’enjeu dès le départ : nommer les perceptions internes du corps témoigne de l’évolution des savoirs et des savoir-faire dans les champs de la philosophie, de l’éthique, de la médecine, plus tardivement de la psychanalyse et de la psychologie, ou de bien d’autres sciences. La force de l’ouvrage est de rappeler les faits (les découvertes scientifiques) mais aussi de rendre compte des discours. C’est donc ce « sixième sens interne » (en sus des cinq sens externes, voir p. 23 et suivantes) que le livre raconte en même temps qu’il cherche à comprendre une préoccupation pour l’insaisissable du corps qui a tantôt fasciné, tantôt effrayé.

Le je(u) de l’introspect

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !