Dans le même numéro

Démocratie et marché : les conditions d'une rencontre

janvier 2010

#Divers

Le marché, comme lieu permettant aux individus de développer leur autonomie, peut contribuer à la réalisation du projet démocratique. Ce qui ne veut pas dire qu’il le favorise en toutes circonstances. Comment accorder l’initiative et l’échange avec les valeurs d’égalité et de justice ? Différentes formes historiques d’accommodement se présentent à nous, en fonction des choix collectifs que nous souhaitons privilégier.

Peut-on conjuguer démocratie et marché ? Si on définit la démocratie, non à partir de ses institutions, mais à partir de ses objectifs, l’histoire, comme le monde non européen d’aujourd’hui, enseigne que le marché est un ferment de démocratie. Pour autant, les mécanismes de marché, livrés à eux-mêmes, ne confortent pas dans tous les cas les valeurs et les aspirations démocratiques. La question est donc de savoir à quelles conditions on peut associer démocratie et marché. Diverses formes historiques existent de la rencontre et des accommodements qui ont permis de conjuguer positivement l’émancipation permise par le marché et les principes d’égalité et de justice. En quoi l’examen de ces différentes formes historiques nous donne-t-il des repères pour la situation que nous traversons depuis la crise ?

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !