Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le goût du fait vrai dans le roman français contemporain. Entretiens

mars/avril 2017

#Divers

« Laëtitia Perrais a été enlevée dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011. » Tel est l’incipit du dernier ouvrage d’Ivan Jablonka, enquête passionnante et engagée qui ausculte la France sociale, politique et judiciaire du début du siècle à partir d’un fait divers1. Laëtitia a remporté le prix littéraire du Monde, avant de figurer sur la première sélection du Renaudot de l’essai, et sur celle du Goncourt, qui ne s’intéresse a priori qu’aux œuvres d’imagination, pour remporter finalement… le Médicis du roman.

Ivan Jablonka est historien, et certains confrères lui font un procès en méthodologie2, lui reprochant ses intrusions d’auteur, ses prises de position, de céder à la « jouissance de faire récit », au « désir de puissance », ou de raconter « mieux que Pierre Bellemare », etc. Or Ivan Jablonka explique depuis 2014 que pour lui l’« histoire est une littérature3 », et pose ici à rebours la question de l’hybridation et du brouillage des genres littéraires. À ce titre, son ouvrage est représentatif d’un mouvement de fond de la littérature contemporaine : ces dernières années, des auteurs les plus p

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !