Dans le même numéro

Je ne veux pas trop te coûter, tu sais ?

novembre 2014

#Divers

Lorsque la radiation de Pôle emploi menace, il faut savoir justifier, expliquer son parcours, ses incohérences et ses méandres, pour ne pas tout perdre.

– Monsieur Sellami entrez, asseyez-vous. Vous nous avez envoyé une lettre en appel de votre radiation du Pôle emploi. La commission départementale est réunie. On vous écoute, qu’avez-vous à dire ?

– C’est que, je suis venu à plusieurs reprises à la permanence de la mairie de La Courneuve, mais que je me suis trompé de jour. Parce que je travaille un peu quoi, pour arrondir les fins de mois. J’ai pas reçu vos lettres, ma boîte aux lettres est détruite. Vous savez, à l’immeuble Gagarine ! Les boîtes sont défoncées ! Malgré mon chien d’attaque. C’est à cause des boîtes que j’ai raté les rendez-vous. Je ne savais pas.

Tu commences mal, là, ton chien et ta boîte aux lettres, ils s’en foutent. Qu’est-ce que tu racontes ? Tu as la lettre de recours que je t’ai faite, lis-la ! Et laisse Gagarine tranquille.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !