Dans le même numéro

Solutions liquides. Résistances dans l'après-capitalisme

mars/avril 2016

#Divers

Résistances dans l’après-capitalisme

Les citoyens ne semblent plus protester devant la montée des inégalités. Mais, avec la financiarisation du capitalisme, les propositions de monnaie complémentaire témoignent de la reconnaissance d’un commun local.

Lors du Forum économique mondial de Davos en janvier 2015, Christine Lagarde s’est inquiétée des conséquences négatives d’un excès d’inégalités économiques1. Elle a cité une anecdote qu’elle a dite « célèbre à Wall Street » – celle d’un visiteur à New York qui admire les magnifiques yachts des banquiers et des courtiers les plus riches. Après les avoir contemplés longuement et pensivement, il demande d’un ton ironique : « Et où sont les yachts des clients ? »

Cette anecdote ne remet pas seulement en cause la distribution des richesses, mais aussi le caractère bling-bling des consommations ostentatoires qu’elle entretient ; pour ne pas évoquer, du fait de la référence à Wall Street, le tonitruant pschitt des spéculations. On peut entendre les propo

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Michel Servet

Professeur honoraure de l'Institut des hautes études internationales et du développement de Genève, Jean-Michel Servet est aussi chercheur associé au Centre d'études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques à l'Université Paris Diderot, et à Triangle (Ecole Normale Supérieure de Lyon et Université Lyon 2).   Il est notamment l'auteur de L'Économie comportementale en

Dans le même numéro

Pour son numéro double de mars-avril, la revue consacre le dossier central à la question des colères. Coordonné par Michaël Fœssel, cet ensemble original de textes pose le diagnostic de sociétés irascibles, met les exaspérations à l’épreuve de l’écriture et se fait la chambre d’écho d’une passion pour la justice. Également au sommaire de ce numéro, un article de l’historienne Natalie Zemon Davis sur Michel de Certeau, qui reste pour le pape François « le plus grand théologien pour aujourd’hui », ainsi que nos rubriques « À plusieurs voix », « Cultures » et « Librairie ».