Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Regards asiatiques sur la gouvernance globale

octobre 2010

#Divers

Les institutions internationales installées dans les suites de la Seconde Guerre mondiale accordent peu de représentation à l’Asie. Or, la montée en puissance des pays asiatiques rend ce déséquilibre plus flagrant et plus insupportable. Comment rééquilibrer le poids des acteurs internationaux sur la scène globale ?

Nous entrons dans une nouvelle ère de l’histoire mondiale, marquée par deux caractéristiques majeures. La première est que nous allons voir la fin de la domination occidentale sur l’histoire mondiale (en notant toutefois que la fin de cette domination ne signifie pas la fin de l’Occident). La seconde est que nous allons assister au retour de l’Asie. La raison pour laquelle on peut parler de retour de l’Asie est que les deux plus grandes puissances économiques mondiales depuis les débuts de notre ère, et jusqu’en 1820 environ, étaient la Chine et l’Inde. C’est pourquoi, si elles devenaient à nouveau les deux plus grandes puissances économiques d’ici 2050 (ou probablement avant), nous retournerions simplement à la situation qui prévalait durant les deux derniers millénaires. Et les quelque deux cents ans de domination occidentale sur le monde nous apparaîtraient alors comme un simple accident de l’histoire.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !