Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le destin de l’Asie, le choix de l’Amérique

août/sept. 2006

Dans l’espace Asie-Pacifique, les États-Unis devraient développer une stratégie internationale bien opposée à celle de « la guerre contre le terrorisme ». Mais les États-Unis ne sont-ils pas déjà en train de perdre, vis-à-vis de l’Inde, de la Chine et de l’Indonésie, le crédit dont ils disposaient ?

L’Amérique est sur le point de perdre un siècle. Ayant fait plus que n’importe quelle autre puissance pour amorcer l’émergence de l’Asie, l’Amérique devrait voguer vers un siècle où sa destinée et sa prospérité iraient de pair avec celles de l’Asie. Le xxie siècle devrait être le siècle de l’Asie-Pacifique, où les deux rives de l’océan se rapprocheraient pour en faire le siècle le plus créatif et le plus productif de l’histoire humaine, résultat naturel de la fusion des riches civilisations orientale et occidentale. Au lieu de cela, il semble que l’Amérique soit en train – presque distraitement – de creuser un fossé profond qui la sépare de l’Asie. Avec ou sans la participation des Américains, l’Asie décollera. Mais sans la participation des Américains, ce sera un siècle asiatique au lieu d’un siècle de l’Asie-Pacifique.

L’essor inévitable de l’Asie provient d’une extraordi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !