Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Savoir trancher

novembre 2014

#Divers

Se préparer devant la glace. Se laver, se raser, nouer la cravate. Pour ne pas manquer la dernière chance.

Ce qui déchire c’est d’être devant la glace. Et de se regarder. Et d’assumer que le visage là, en face, c’est le visage qu’on porte dans la rue. C’est dur de se dire ça, oui, on voudrait en changer, mais se dire ça ne sert à rien, non, il ne va pas changer, ça ne va pas changer, et si ça finit par changer c’est juste que ce sera pire, alors il faut juste faire les gestes pour le rendre présentable. Laver, raser, nouer la cravate. Et le lendemain laver, raser, nouer la cravate. Et le lendemain, encore et du pareil au même.

La fille de Pôle emploi m’a imprimé le papier avec l’offre. Elle a surligné certains mots et j’ai eu le sentiment – en voyant l’énergie dans ses mains, dans ses doigts – qu’elle y croyait un petit peu plus que la précédente, celle qui ne retenait pas mon nom et qui est partie vite. Celle-ci, elle a pris le temps de me regarder dans les yeux, d’être sûre d’avoir mon attention, que j’étais là au présent dans cette pièce avec elle et pas dans les régions d’ailleurs où ma tête va broyer du noir dès qu’on n’est plus en train de se préoccuper de moi. Elle m’a dit c’est dans vos com

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !