Dans le même numéro

Le divers à préserver et le divers à construire

juil./août 2016

#Divers

Une certaine pratique du voyage permet de lutter contre la construction des murs identitaires et l’indifférence aux exils forcés. Comme le suggère Edouard Glissant, elle permet à la fois de préserver et de permettre la diversité biologique et culturelle.

La poésie, les romans, les essais d’Édouard Glissant célèbrent la diversité du monde avec une énergie éblouissante. Je voudrais, ici, moins travailler à l’interprétation de cette œuvre que me situer dans son prolongement. Moins déployer ce que ses livres nous disent, qu’évoquer certains des mouvements à quoi ils nous incitent. Il faut, en effet, reconnaître à cette pensée un formidable pouvoir de stimulation. Elle est portée par un élan vital. On ne peut pas s’y tenir immobile, puisqu’elle a la force centrifuge d’un tourbillon, et on ne peut pas non plus s’en tenir à elle, car ce serait en trahir l’esprit. Je voudrais donc être moins dans la répétition de ce que la fréquentation de son œuvre, pendant quelques années, m’a donné à penser, que dans la construction forcément tâtonnante de ce qui est encore devant nous.

Géographies mentales

Si je veux donner au moment que nous partageons son sens fort,

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !