Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Exil et rébellion. Poèmes présentés par Jacques Darras

par

NIMROD

juin 2015

#Divers

Exil et rébellion

De son prénom, Nimrod Bena a fait son nom de plume. C’est un nom mythique, lourd à porter, synonyme de rébellion et de défi à Dieu. Dans la Bible, le roi Nimrod fut l’architecte de la tour de Babel qui rassemblait tous les peuples de la Terre, toutes langues confondues, pour faire unité en hauteur contre un nouveau Déluge. Son esprit de rébellion, Nimrod Bena en a tout à la fois infusé sa prose et l’a dompté. Tchadien d’origine, fils d’un pasteur luthérien, étudiant en philosophie ayant enseigné aux États-Unis et vivant aujourd’hui en Picardie, Nimrod exerce son esprit de liberté totale dans un style d’un classicisme presque sans égal dans la littérature française contemporaine.

Cela, somme toute, dérange, mais fait justement son originalité, comme on peut le vérifier dans trois de ses livres les plus importants, à savoir un essai, la Nouvelle Chose française1, un texte autobiographique, l’Or des rivières2 et un poème, Babel, Babylone3. Il y a également Nimrod le romancier, auteur du récent Un balcon sur l’Algérois

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !