Dans le même numéro

Splendeurs et misères de la psychiatrie. Soixante ans de débats dans la revue Esprit

mars/avril 2015

Soixante ans de débats dans la revue Esprit

En 1952, Esprit publiait un numéro spécial sur la « Misère de la psychiatrie ». La revue a ensuite accompagné les évolutions du métier, du traitement de la folie, de l’ouverture des asiles à la montée en puissance des neurosciences

En décembre 1952, un numéro spécial d’Esprit, intitulé « Misère de la psychiatrie », constate que « le monde des aliénés reste celui sur lequel il est convenu de se taire ». Et pose la question : le malade mental ne serait-il pas privé de tout discours et de tout droit ? Ce numéro présente notamment la parole des malades, la vie quotidienne à l’asile et participe au bouleversement des idées dans la psychiatrie d’après-guerre, à travers la mise en cause de l’internement qui réduit la folie au silence.

On y retrouve les conditions du malade à l’hôpital psychiatrique avant et après-guerre. Malgré la construction de nouveaux établissements, la surpopulation progresse dans les hôpitaux psychiatriques. Les conditions d’internement bafouent la dignité

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !