Dans le même numéro

Une guerre mondiale contre la drogue

par

WERB Dan

février 2017

#Divers

On estime généralement que l’histoire moderne de la politique des drogues commence avec le développement des mouvements de tempérance aux États-Unis, au xixe siècle. Soutenus par des intérêts divers, ces mouvements évoluent en un demi-siècle d’un appel à la modération vers un objectif d’éradication de la consommation de l’alcool, lequel présentait un grave danger pour la santé publique et était considéré par ces activistes d’un type nouveau comme la cause principale des problèmes sociaux du pays. Depuis ce moment, aux États-Unis, la discussion autour de l’usage des drogues, licites et illicites, a été centrée autour de l’idée que l’individu était trop faible pour résister et que le rôle du gouvernement, par conséquent, était de limiter l’accès aux substances dangereuses. C’est aussi ce mouvement, d’inspiration très religieuse, qui a formalisé le recours à la notion de moralité dans le discours populaire sur les drogues.

Malgré les changements sociaux radicaux du xxe siècle, le triple héritage du mouvement de tempérance – l’usage de drogue vu comme une faiblesse individuelle, le rôle du gouvernement pour limiter l’accès, et l’immoralité de l’us

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !