Dans le même numéro

Changer les comportements : une utopie ? (entretien)

décembre 2009

#Divers

Quelle peut être la contribution du consommateur à l’effort collectif pour limiter les dégâts que nous provoquons sur la nature ? Le volet de la consommation « responsable » n’est pas dissociable de politiques structurelles orientant la production elle-même par des normes plus strictes ou mieux pensées. Entre indifférence, culpabilité et désir de pureté, l’individu est-il voué à l’impuissance ?

Esprit – On parle beaucoup de « développement durable » actuellement mais est-ce seulement une formule ou peut-on vraiment y voir un projet alternatif à notre mode de développement ?

Edwin Zaccai – Par rapport aux politiques d’environnement qui l’ont précédé, le développement durable présente bien une histoire spécifique. Celle-ci se développe tant au niveau de l’Onu qu’à l’échelle européenne.

Dans la politique internationale, dès les années 1980, l’Onu est à la recherche de nouvelles formules de développement. C’est dans ce contexte qu’en 1987, le rapport Brundtland, rédigé par une commission mondiale pour l’environneme

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !