Dans le même numéro

Des Églises en politique

mai 2017

#Divers

Après l’échec que la Maison-Blanche et les Républicains majoritaires au Congrès viennent d’essuyer dans leur acharnement à abolir l’Affordable Care Act – dit Obamacare – au lieu de travailler à des améliorations nécessaires, le président Trump vient d’annoncer qu’il abandonne la santé pour se mobiliser désormais sur une refonte en profondeur de la fiscalité américaine.

Il ne sera ici question que d’une toute petite partie de la réforme envisagée des impôts : l’annonce faite à plusieurs reprises pendant la campagne électorale de supprimer l’amendement Johnson au Code fiscal de 1954. Il s’agit d’un bref alinéa largement inconnu du grand public aux États-Unis, et a fortiori ailleurs, présenté par Lyndon Johnson quand il était encore sénateur du Texas, interdisant aux associations à but non lucratif (fondations, Ong, Églises, etc.) de s’engager dans des luttes électorales sous peine de perdre leur exemption fiscale.

Le candidat Trump, ayant reçu à l’automne dernier l’appui d’Églises évangéliques conservatrices, s’étonnait alors qu’elles ne fassent pas ouvertement et explicitement campagne pour lui, jusqu’à ce

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

ZUNZ Olivier

Dans le même numéro

Les manifestations et les mouvements de résistance se multiplient aux Etats-Unis depuis l’élection de Donald Trump. Le dossier, qui fait la part belle aux auteurs américains, témoigne des dissidences de la société démocratique américaine, appuyées sur les institutions du contre-pouvoir.