Photo : Grant Whitty
Dans le même numéro

Aux États-Unis : l'irresistible sortie des Églises

Les Etats-Unis assistent à l’inévitable essor des sans-religion, catégorie si hétérogène qu’il est difficile de la mobiliser politiquement.

In God We Trust, One nation under God dans le serment d’allégeance que récitent les élèves américains tous les matins, des présidents qui prêtent serment sur la Bible ou encore des églises omniprésentes le long des routes dans n’importe quelle petite ville : assurément, le paysage américain, qu’il soit géographique, politique ou culturel, semble saturé de religion et de religiosité. Longtemps, les statistiques ont étayé ce sentiment : la part des Américains qui se déclaraient croyants et/ou pratiquants, qui s’identifiaient à une Église ou à une tradition religieuse chrétienne et déclaraient que la religion occupe une place importante dans leur vie était très élevée et assez stable. Ce qui faisait des États-Unis une exception parmi les pays occidentaux, tous frappés à des degrés divers par une forme de désaffection du religieux et de sécularisation. Plus précisément, les États-Unis apparaissaient comme une bizarrerie aux yeux des visiteurs français, pour qui la norme était davantage une sortie de la religion largement actée qu’une imprégnation tenace du religieux dans l’espace public et en particulier dans les débats sociétaux�

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Lauric Henneton

Maitre de conférences à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Lauric Henneton est notamment l'auteur d'une Histoire religieuse des États-Unis (Flammarion, 2012).

Dans le même numéro

Si l’affaiblissement de la base sociale du christianisme en Europe est indéniable, selon le dossier coordonné par Jean-Louis Schlegel, la sécularisation transforme la foi et l’appartenance religieuse en choix personnels et maintient une culture d’origine chrétienne et une quête de sens, particulièrement sensibles dans la création littéraire. A lire aussi dans ce numéro : une défense d’Avital Ronell, un récit de voyage en Iran et des commentaires de l’actualité politique et culturelle.