Notes de lecture

Sociologie du risque

mai 2012

#Divers

Voilà un petit ouvrage didactique qui est aussi un essai personnel, bien écrit, solidement documenté et résolument interdisciplinaire. Il est vrai que la notion de « risque » (« conséquence d’une situation, mais sous l’angle d’une menace, d’un dommage possible ») concerne tous les instants de la vie d’un individu comme toutes les activités d’une société. Ce travail, à la bibliographie particulièrement copieuse, traite successivement de « L’individu précaire : risque et quotidien » et de « La construction sociale du risque », avant de décrire « Les sociétés du risque », puis d’examiner « Les passions du risque ». Dans la première partie, il recense les diverses analyses du destin individuel et remarque : « La sécurité étouffe la découverte d’une existence toujours en partie dérobée et qui ne prend conscience de soi que dans l’échange parfois inattendu avec le monde. » Dans la seconde partie, après avoir rappelé les incendies (Londres en 1666) ou les tremblements de terre (Lisbonne en 1755), qui détruisent entièrement des villes, David Le Breton s’intéresse aux effets de l’industri

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
P.U.F., Que sais-je?, 2012
128 p. 9 €