Notes de lecture

De Gaulle et le gouvernement de la France

Textes choisis par Michel Winock

février 2018

#Divers

L’élection d’Emmanuel Macron a redonné une actualité aux conceptions gaulliennes de l’État, de la nation, de la Constitution, du gouvernement, du Parlement – ou plutôt des « partis », que le général exécrait, comme on sait. Mais de quoi parle-t-on quand on prétend que le nouveau président voudrait redonner du lustre aux pratiques d’origine de la Ve République ? Ce livre restitue vingt-cinq discours ou extraits de discours du Général, de 1913 (« Du patriotisme ») à 1969 (avant le référendum sur la réforme du Sénat). Ils portent de près ou de loin sur le « gouvernement » de la France. Michel Winock, qui les a choisis, les remet brièvement en contexte. Les grandes pages de 1940-1941, de la guerre d’Algérie, du changement de Constitution, du temps de la présidence, sont là, mais celles du début et d’avant 1940 méritent aussi la lecture. L’intérêt de la France, ce qui est digne de la France et de l’amour de la France sont presque toujours présents, sans qu’on puisse y détecter une quelconque morgue ou un égoïsme français. Frappe aussi l’appel fréquent au « peuple français », l’invitation à son « adhésion ». Et au-delà du thème politique, la qualité rhétorique des discours, où l’histoire devient destin et épopée et où le Général manie l’humour et l’ironie, est un grand plaisir de lecture.

Jean-Louis Schlegel

Belin, 2017
253 p. 17 €

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur.   Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle...