Notes de lecture

Dans le même numéro

La Liberté d’être libre de Hannah Arendt

juil./août 2019

#Divers

Probablement écrite en 1966-1967, sans titre, cette conférence a été retrouvée récemment dans le fonds Arendt de la bibliothèque du Congrès à Washington et publiée pour la première fois dans une revue anglaise en 2017. Son découvreur lui a donné son titre, The Freedom to Be Free. Elle synthétise avec une limpidité et une concision étonnantes les idées de la philosophe sur la liberté politique, en lien surtout avec les deux grandes révolutions, l’américaine et la française, qui n’ont pas «restauré» l’ancien – en se contentant d’accorder des droits et des libertés qui n’existaient pas –, mais créé une totale nouveauté politique en instaurant «la liberté d’être libre», le désir non seulement d’être libéré de l’oppression, mais de vivre librement une vie politique et de participer aux affaires publiques. Arendt rappelle le rôle théorique de l’Antiquité gréco-romaine, mais aussi et surtout insiste sur le lien intrinsèque, dans la Révolution française, entre la pauvreté absolue du peuple et sa liberté�

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Les conditions et la signification de la révolution, Trad. de l’anglais par Françoise Bouillot, Payot , 2019
96 p. 7 €

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

Le dossier estival de la revue Esprit, coordonné par Camille Riquier, fait l’hypothèse que le monde capitaliste a substitué l’argent à Dieu comme nouveau maître invisible. Parce que la soif de l’or oublie le sang des pauvres, la communauté de l’argent est fondée sur un abus de confiance. Les nouvelles monnaies changent-elles la donne ? Peut-on rendre l’argent visible et ainsi s’en rendre maître ?