Flux d'actualités

Entretien avec Arnaud Desplechin

juin 2016

#Divers

Carole Desbarats  –  La première fois que je vous ai parlé de cet entretien, vous m'avez dit ne pas avoir vu les images de terreur diffusées par Daech mais qu'il vous semblait quand même les connaître.

 Arnaud Desplechin– Je pense que je n'ai pas besoin de voir ces images parce qu'elles ne s'adressent pas à moi. Et pourtant, je suis leur cible. Ces images sont fabriquées pour m'attaquer, pas pour que je les voie. J'en ai une connaissance fantasmatique, sûrement délirante : est-ce que je commets une faute en parlant d'images que je n'ai pas vues ? Est- ce que je dois m'astreindre à aller sur des sites pirates pour regarder des images de Daech et être capable d'en parler ?

 

Ricanements

 

J'en ai vu une, floutée, d’un jeune homme francophone qu’on voit tirer des cadavres derrière une voiture et qui s’en amuse en parlant à la caméra. Une autre image, celle de ces hommes qui se font égorger en rang face à la mer, dont j’ai vu seulement une photo… À chaque fois, ce sont des images dont je parle avec une certaine culpabilité : par exemple, je ne sais pas combien de personnes se font &eacut

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !