Flux d'actualités

Argent, morale et politique. Entretien avec René Dosière.

Propos recueillis par Lucile Schmid

Lucile Schmid : On découvre dans ce livre que vous êtes rentré à l’Assemblée nationale plus tard que la moyenne des députés, après vingt ans dans la vie associative et militante. Vous n’étiez alors pas très tenté par la vie parlementaire, par l’idée d’en faire une carrière, ce qui est plutôt atypique quand on regarde le parcours de jeunes assistants parlementaires qui suivent ensuite un processus de professionnalisation politique. On y découvre également votre intérêt pour la vie démocratique que vous avez découverte au Québec, et notamment la façon dont les droits de l'opposition y sont représentés. Vous avez développé la conviction, enfin, qu'il faut démocratiser les problèmes difficiles, et par exemple les questions budgétaires, qui étaient très opaques lorsque vous avez commencé à vous y intéresser. Au regard de ces trois aspects de votre expérience, déjà, pourquoi avoir souhaité écrire ce livre aujourd’hui ?

René Dosière : J'ai voulu faire ce livre pour de réhabiliter la politique, en prenant exemple sur tout ce qui a été fait en matière de transparence : la vie politique n'a jamais été a

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !