Dans le même numéro

Mohammed Arkoun et la question des fondements de l'islam

février 2011

#Divers

L’islamologue Mohammed Arkoun est mort le 14 septembre 2010 à Paris. Professeur d’histoire de la civilisation islamique à Paris III Sorbonne Nouvelle de 1972 à 1992, directeur scientifique de la revue Arabica à partir de 1980, il peut être considéré comme l’un des penseurs contemporains les plus critiques de la religion islamique et de la civilisation arabo-musulmane. Je n’aurai pas l’ambition de donner dans le cadre de cet article la vision d’ensemble d’une œuvre poursuivie sur plus de quarante ans jusqu’à cette Histoire de l’islam et des musulmans en France, du Moyen-Âge à nos jours, publiée sous sa direction en 2006, dans laquelle il reprend inlassablement ce qui fut le combat intellectuel de son existence : la lutte contre ce qu’il nommait « l’ignorance institutionnalisée » responsable de l’opposition « islam/Occident », « sur la base d’ignorances et de préjugés, des croyances-vérités garanties par la Parole de Dieu aux certitudes scientistes, laïcistes et culturalistes se réclamant d’une modernité de bazar1 ». Je me concentrerai sur le travail majeur que Mohammed Arkoun a mené contre cette « ignorance institutionnalisée » que l’on peut tout aussi bien nommer une ignorance sacralisée : la déconstructio

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Abdennour Bidar

Philosophe, spécialiste de philosophie de la religion et des évolutions de l’islam contemporain.   Abdennour Bidar s’intéresse aux mutations de l’islam contemporain et à la question de la « sortie de la religion ». A partir d’une inspiration à la fois philosophique et spirituelle, il réfléchit à une adaptation de la tradition religieuse de l'islam aux conditions intellectuelles et matérielles du…

Dans le même numéro

Les nouvelles donnes de la laïcité

Avons-nous besoin d'une théologie politique ?

Mohammed Arkoun et la critique de l'islam

Le "désenchantement" moderne : une fable occidentale ?