Dans le même numéro

La tragicomédie de la politique brésilienne

décembre 2016

#Divers

Pour comprendre ce qui se passe au Brésil aujourd’hui, il est nécessaire de revenir quelques années en arrière. En juin 2013, des milliers de personnes protestent dans les principales villes du pays. Les manifestations sont d’une ampleur jamais vue depuis les rassemblements demandant la destitution du président de la République Fernando Collor en 1992. S’y expriment un état d’insatisfaction diffus et diverses revendications citoyennes : la fin de la corruption, l’amélioration des secteurs de la santé et de l’éducation, une meilleure sécurité publique et des réformes du système politique. Les manifestants plus proches d’une idéologie de droite reprochent au gouvernement de Dilma Rousseff une forme d’assistanat, tandis que les soutiens du Parti des travailleurs (Pt) se sentent trahis par les scandales de corruption depuis le mandat de Lula (2003-2010).

L’opposition et les médias ont vite compris qu’il y avait là l’occasion de focaliser le mécontentement sur la figure impopulaire de la présidente. Avertis, certains cercles d’intellectuels se sont efforcés de rappeler la fragilité de la jeune démocratie brésilienne, alertant la société contre un possible coup d’État. Mais leurs voix portent peu dans un pays où les principaux médias s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Amanda Dias

Docteure de l'EHESS et de l'Université de l'État de Rio de Janeiro, Amanda Dias est notamment chercheuse associée au Centre d'études en sciences sociales du religieux (CéSor/EHESS-CNRS) et membre du comité de rédaction de la revue Brésil(s). Sciences Humaines et sociales (CRBC-EHESS). Elle est l'auteure de Aux marges de la ville et de l'État. Camps palestiniens au Liban et favelas cariocas (Kartha…

Dans le même numéro

Une invitation à l’étude de l’islam pour en manifester la sagesse et la richesse, à l’encontre de son assèchement par certaines théologies et de son dévoiement terroriste.