Dans le même numéro

Un roman d’ethnographie urbaine : Sarcellopolis de Marc Bernard (1964)

Parti en 1963 à la découverte de ces ensembles tout neufs à l’invitation du Figaro, l’écrivain Marc Bernard s’est installé dans un grand ensemble de Sarcelles. Alors que la première découverte du confort des habitations neuves est positive, il s’interroge déjà à l’époque sur le malaise que provoque le type d’urbanité inventé par Sarcellopolis.

Un an après les mouvements sociaux de l’automne 2005 dans les banlieues françaises, et dans l’année du 50e anniversaire de la construction de Sarcelles, l’un des premiers grands ensembles symboliques de l’urbanisme du Mouvement moderne, il est utile d’interroger les choix des années 1960, pour mieux cerner les questions posées à la ville contemporaine. En ce sens, la redécouverte de Sarcellopolis, texte largement oublié de l’écrivain Marc Bernard, est intéressante à plus d’un titre.

Publié en 1964 chez Flammarion, l’ouvrage résulte en effet d’une commande faite à l’auteur, par Jean Duché, écrivain et, comme lui, journaliste au Figaro, d’écrire sur un phénomène qui lui est alors parfaitement étranger, le « grand ensemble&nbs

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !