Dans le même numéro

Filmer le travail politique

octobre 2011

#Divers

Le cinéma français peine à donner une représentation réaliste de la vie politique, et plus encore à donner à voir le travail d’un homme politique en action. Le cinéma américain, comme le montre à nouveau la série À la Maison-Blanche (The West Wing), est plus à l’aise pour construire des intrigues et des personnages dans un milieu professionnel comme celui des cercles du pouvoir. C’est pourquoi le film de Pierre Schoeller, L’exercice de l’État, retient l’attention par une approche du travail politique au ras de l’expérience.

Filmer le travail politique suppose que l’on soutienne une double gageure, représenter le travail lui-même et a fortiori donner une idée de celui d’un homme ou d’une femme politique. Dans le cambouis. La question du travail tout d’abord. Il faut croire la semi-boutade de la cinéaste Claire Simon lorsqu’elle affirme qu’au cinéma, seul celui du policier est vraiment représenté.

Filmer le travail

Il est patent que, en général, les cinéastes se débarrassent très vite du problème : dans les fictions, on installe quelques gestes, quelques situations stylisées, bref, l

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Carole Desbarats

Pour avoir accompagné plusieurs générations d'étudiants à la Femis, Carole Desbarats s'intéresse à tous les aspects du cinéma, de son économie à son esthétique. Elle s'interroge aussi sur les responsabilités de la transmission, dans l'école et en dehors de l'école, notamment à travers l'association "Les Enfants du cinéma". Voir et comprendre le cinéma, ce n'est pas pour elle un exercice de…

Dans le même numéro

Méconnu, méconnaissable: le travail aujourd'hui

Des risques psychosociaux bien encombrants

Promouvoir la capacité d'agir des salariés