Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Traduction et culture dans le monde arabe

février 2009

#Divers

Comment concilier ouverture au monde et défense de son identité ? Si cette question est aujourd’hui globale, les pays arabes ont particulièrement du mal à y répondre. La faiblesse du nombre des traductions en arabe en est notamment un indice. Mais comment comprendre cette difficulté et quelles sont les responsabilités respectives de la religion, de la langue et de la culture dans ce déficit ?

Il faut le reconnaître : les pays arabes en général ont aujourd’hui bien des difficultés à relever le défi commun à l’ensemble des nations et des cultures, défi qui consiste à être pleinement soi-même et ouvert au reste du monde. Malgré un dynamisme économique relativement élevé au cours des dernières décennies, ils ont pris un tournant dangereux vers une re-traditionalisation rigide, qui risque de les empêcher d’entretenir une communication fructueuse avec les autres et de participer activement à la compétition culturelle mondiale. Mais surtout, ils tardent à réaliser les réformes sociales et politiques qui s’imposent dans le cadre des États-nations modernes.

Les rapports du Pnud sur le développement humain, où l’on trouve une des rares approches synthétiques des problèmes de la culture et du développement, s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !