Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Introduction

par

Esprit

novembre 2010

#Divers

Consacrer un nouveau dossier au Proche-Orient, c’est prendre le risque d’accompagner l’actualité et de céder à un état d’esprit de plus en plus sombre. Comment ne pas osciller effectivement entre des sentiments contradictoires ?

Faut-il oublier l’espoir ressenti après l’élection d’un nouveau président américain susceptible de faire pression sur Israël, surtout quand il n’hésite pas à parler autrement de la religion musulmane et à trouver des mots de respect pour ses fidèles ? Comment ne pas observer avec intérêt une mission comme celle que le président de la République vient de confier à J.-C. Cousserand, ancien ambassadeur en Égypte et bon connaisseur des réseaux parallèles ? Comment ne pas maintenir le souhait de voir l’Europe intervenir autrement que sur le plan financier dans la politique proche-orientale ? Mais comment aussi ne pas ressentir des colères récurrentes en observant l’avancée des colonies du côté israélien, l’évolution de Jérusalem, la fragilisation de Mahmoud Abbas interdit de gouverner avec le Hamas…

Il faut encore souligner les incertitudes régionales : succession de Moubarak en Égypte, sentiment d’une guerre civile larvée au Liban, flou de la politique d’ou

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !