Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le Sénat face à ses responsabilités historiques

par

Esprit

novembre 2011

#Divers

La gauche dispose désormais de la majorité au Sénat, la seconde chambre, la chambre haute, la chambre des territoires. Son nouveau président, Jean-Pierre Bel, promet une réforme qui devrait passer par des mesures internes (mode d’élections, commissions, privilèges, émoluments…) destinées à modifier l’image d’une assemblée déconsidérée à tort puisqu’il est excessif de la réduire à une voie de garage pour politiques en semi-retraite. La nouvelle majorité sera également jugée sur sa capacité à conduire des réformes décisives sur le plan national. À commencer par le non-cumul des mandats et le droit de vote des immigrés dans le cadre des élections locales. Mais ces réformes annoncées et attendues devront s’accompagner impérativement d’une transformation de l’image de la Chambre, qui se trouve à un tournant historique. Et pas uniquement du fait que la gauche la préside désormais.

Trois points, qui se recoupent, méritent l’attention : le caractère « rural » de la Chambre, la relation des grands territoires à l’État et le rôle des métropoles. Suite aux élections « indirectes » qui ont modifié les équilibres politiques, les sénateurs ont convenu que les composantes sociologiques des grands électeurs avaient changé. Cette transformation nous apprend globalement que les mobilités résidentielles sont

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !