Dans le même numéro

Nous aussi

Éditorial

par

Esprit

décembre 2019

#Divers

Les réseaux sociaux nous ont habitués à réagir en spectateurs blasés : chaque nouvelle révélation donne lieu à des fils interminables de commentaires qui mettent en cause la nature des faits ou l’attitude de la victime. L’indignation peut flamber et s’éteindre aussi vite, selon le climat du moment ou la cote médiatique des principaux acteurs de l’« affaire ». L’enquête de Marine Turchi dans Mediapart sur les agressions sexuelles qu’aurait subies Adèle Haenel adolescente de la part du réalisateur Christophe Ruggia n’a pas donné lieu à ce genre de polémique. Peut-être parce qu’au lendemain de sa parution, l’entretien en direct qu’a donné l’actrice à Edwy Plenel a sidéré ceux qui l’ont vu : le visage bouleversé d’Adèle Haenel n’était pas celui d’une victime mais celui d’une combattante qui avait, par la réflexion et par l’amour de ses proches, dépassé la haine. Elle s’est adressée avec douceur à son père, et en même temps à tous les hommes, en affirmant que les représentations qui nous ont nourris depuis l’enfance étaient présentes, en toile de fond de ces agressions, et que l’adulte qu&rsquo

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !