Dans le même numéro

Une érosion politique de mauvais augure

par

Esprit

janvier 2013

#Divers

Après un tassement en 2008 et 2009, les inégalités de revenu sont reparties à la hausse depuis 2010. Fatalité ? Alors que la croissance déséquilibrée qui précédait la crise de 2008 intensifiait les inégalités, le ralentissement de l’activité qui lui succède n’inverse pas la tendance mais l’aggrave : la situation des plus pauvres se dégrade. Ainsi, la perspective de limiter les écarts sociaux grâce à un hypothétique retour de la croissance n’est guère crédible, mais la capacité à limiter les effets inégalitaires du recul de l’activité ne l’est pas plus ! Croissance ou pas, une même dynamique semble s’imposer indépendamment des choix macroéconomiques. Est-ce le symbole de notre impuissance politique ? Faut-il reparler du blocage français, quelques mois seulement après une alternance politique qui a moins que jamais rouvert les possibles ?

Ne précipitons pas le jugement politique, mais le réapprentissage des responsabilités pour la nouvelle majorité est bien long… Certes, il fallait sans doute, comme préalable à toute action, rétablir la crédibilité de la parole française à l’échelle européenne. Les engagements de la campagne présidentielle, limités par un contexte mouvant et par la prudence légendaire de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !