Dans le même numéro

Revaloriser la politique urbaine

janvier 2012

#Divers

Les aides au logement en France sont massives, mais souvent perçues comme peu efficaces. Cela est lié au droit immobilier, très instable, à l’offre de logement, très rigide, mais également à l’absence d’une politique urbaine.

Le logement est un problème social majeur en France. Désormais, la pénurie ne concerne plus seulement les revenus les plus bas ou les immigrés, mais aussi les jeunes qui entrent dans la vie active et les classes moyennes quand elles n’ont pas eu la chance de devenir propriétaires à temps. L’État intervient de façon massive dans ce domaine, par le jeu d’aides budgétaires directes au logement pour répondre aux dysfonctionnements du marché. Son aide atteint le montant de 37,4milliards d’euros en 2009, soit 2% du Pib, et 2,7% si on inclut les avantages donnés aux locataires des Hlm sous forme de loyers en dessous des prix de marché1.

Ce mon­tant place la France en tête des pays comparables, sans pour autant arriver à infléchir la rareté immobilière. L’aide semble devenir inefficace, atteinte elle aussi de forts dysfonctionnements. C’est le sujet de cette note, qui milite, à la suite d’un c

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !