Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

De la French theory à l'American philo

mars/avril 2012

#Divers

Si la French theory est née aux États-Unis, l’American philo est née en France. Un écart qui symbolise bien le décentrement porté par ces deux courants critiques, qui visent à remettre en cause les normes et à créer des espaces alternatifs de pensée et de discours théoriques faisant une place aux logiques minoritaires.

Il existe des guerres en philosophie, toute une panoplie d’armes lourdes, de replis défensifs et d’attaques organisées pour faire chavirer l’ennemi supposé, le débouter d’un poste avancé. L’art de la guerre est de conquérir des places fortes et de construire des murs1. Mais il existe aussi, mieux que des trêves, des amours en philosophie, où des alliances qui peuvent sembler contre-nature sont nouées. L’art de l’amour est de créer des mouvements insolites et d’aménager des ponts. L’art du pont (comme du reste la fabrique de la guerre) tient souvent du malentendu. Des traductions hasardeuses rendent possibles des alliances inédites, faisant naître un paysage dont personne n’aurait imaginé les contours.

Seulement, qu’est-ce qu’un malentendu ? On dira tout d’abord que le malentendu est lié à un défaut d’audition. Les philosophe

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Guillaume Le Blanc

Philosophe, professeur à l’université Paris-Est, il travaille sur notre rapport à la santé (Canguilhem et les normes, PUF, 1998), au soin, au corps (Courir. Méditations physiques, Paris, Flammarion, 2013), ce qui l'a conduit à s'interroger sur l'exclusion, l'invisibilité de certaines situations sociales, les situations de marginalité et d'étrangeté (Vies ordinaires, vie précaires (Seuil, 2007) ; L

Dans le même numéro

 

Institutions, médias, international: les lieux de la philosophie

A l'épreuve de l'opinion et de l'expertise

Conflits et divisions dans la pensée française