Dans le même numéro

Un retour de la morale à l’école ?

par

Guy Coq

juillet 2012

#Divers

Depuis quelques années, la question de la place de l’éthique à l’école revient périodiquement en débat1. Elle est même devenue suffisamment sensible pour que, dès 2008, les programmes de l’école élémentaire présentent l’« instruction civique et morale » comme un « enseignement à part entière ». Il aura fallu attendre septembre 2011 pour qu’une circulaire du ministère de l’Éducation nationale définisse des objectifs et des orientations pour cette « instruction morale à l’école ». Le texte aurait mérité mieux que l’exécution sommaire qui fut assez souvent son lot. Son contenu soulève en effet de vraies questions. Sur la méthode et ses bases culturelles, ce document révèle une certaine faiblesse, manifeste dans le développement sur « La maxime morale, support privilégié de la démarche pédagogique ». Ces vues simplistes sur la pédagogie de l’éthique sont probablement significatives de la posture d’un gouvernement qui traitait par le mépris la formation des enseignants. En principe, des éléments d’appui supplémentaires auraient dû être publiés dans l’année. Il n’en fut rien. Cependant, très récemment, le Centre national de documentation pédagogique (Cndp) annonçait la publication prochaine d’un gros ouvrage destiné aux ensei

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Guy Coq

Philosophe, président d'honneur de l'association des amis d'Emmanuel Mounier, il a consacré de nombreuses contributions à l'école en France et aux changements de l'éducation. Il a également contribué aux réflexions sur les changements de la laïcité dans le contexte français de sécularisation. Après un ouvrage remarqué sur son parcours spirituel, Que m'est-il donc arrivé ? Un trajet vers la foi (Pa…

Dans le même numéro

Les stratégies d'excellence : un risque pour l'université ?

Sciences humaines et sciences exactes : les déséquilibres de l'évaluation

Les revues, l'évaluation et l'espace public intellectuel