Dans le même numéro

À propos de la nation catalane

janv./févr. 2018

#Divers

L’actualité politique d’outre-Pyrénées a entraîné une profusion d’articles et d’interventions médiatiques, de journalistes notamment, pour qui l’histoire de l’Espagne ne semble remonter qu’à la guerre civile et au franquisme1. Il faut pourtant revenir plus loin, à la fin du Moyen Âge et au début de la Renaissance, pour bien comprendre ce qui se joue dans les événements actuels. L’histoire démontre en effet que la Catalogne a été dans le passé une entité politique autonome, mais surtout que l’idée de nation catalane a été forgée, au xixe siècle, par des intellectuels et des écrivains soucieux de redonner de la vigueur à la langue. Un mouvement qui s’est développé dans le prolongement du mouvement félibréen en Provence, qui entendait redonner sa noblesse et sa fierté à la langue d’Oc, dont le catalan est une branche2.

Commençons donc par souligner que le comté de Barcelone a bien été indépendant du royaume d’Aragon. Lorsque Raymond Bérenger, comte de Barcelone, épouse Douce, héritière du royaume d’Arles, ils donnent naissance à la dynastie des Bérenger, comtes de Barcelone et de Provence, souverains d’un �

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !