Dans le même numéro

Trois positions en débat sur le fédéralisme européen

Pour répondre à la crise des dettes souveraines, qui a montré l’inachèvement de l’Union monétaire, des décisions du Conseil européen, dont la ratification démocratique reste en suspens, créent de nouveaux mécanismes de contrôle et appellent une évolution des pouvoirs européens. Le débat institutionnel est donc relancé : où va l’Europe ? Puisque le statu quo est impossible, vers quel projet les étapes récemment franchies nous entraînent-elles ? L’heure fédérale est-elle arrivée ?

Révolution postnationale

C’est ce que pensent Daniel Cohn-Bendit et Guy Verhofstadt, tous deux parlementaires européens, qui ont publié à l’automne 2012 un manifeste pour une révolution postnationale en Europe, intitulé Debout l’Europe1. Ils partent du constat que l’Europe doit s’intégrer davantage si elle veut jouer à l’avenir un rôle dans le monde. Seule la création d’États-Unis d’Europe serait en mesure de répondre à cette exigence. L’objectif est de lancer une véritable « révolution postnationale » conduisant à la création d’un État fédéral. C’est un regard très critique des États-nations qui anim

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !