Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Thoreau cosmographe

juillet 2014

#Divers

Le 4 juillet 1845, Henry David Thoreau décide de s’installer à Walden, pour « vivre dans les bois » en réduisant son existence au strict minimum, en s’affranchissant du passé et de ses héritages. Au moment même où Thoreau s’ensauvage en restreignant son champ, l’Amérique part à la conquête de sa Frontière, et s’agrandit pour se dompter… Lui préférait mettre l’accent sur l’habiter plutôt que sur la fuite en avant vers les lointains.

 

«  Expert en cosmographie de l’ici  »
Henry David Thoreau, Walden

 

Dans les bois

Le 4 juillet 1845 Thoreau, 38 ans, natif et résident de Concorde dans le Massachusetts, prend ses cliques et ses claques et part s’installer à Walden, où, «  deux ans, deux mois et deux jours  » durant, il va vivre «  dans les bois  ».

On l’imagine souvent, et lui-même parfois, dans une « cabane » perdue en terre sauvage et lointaine. « Globalement l’endroit où je vis est aussi solitaire que si je me trouvais au beau milieu de la Prairie. » Il serait l’explorateur Mungo Park au cœur de ténèbres de l’Afrique noire. « Je suis le monarque de tout ce que mon regard survole et arpente » : il serait le naufragé solitaire échoué sur son île au large de Valparaiso.

Le bourg de Concorde n’est en fait qu’à un mile et demi. Du haut de la colline, il peut en apercevoir le toit des premières maisons. Il y est en moins d’une demi-heure à pied en suivant le remblai de la voie ferrée tout juste inaugurée.

Le 4 juillet est jour de fête nationale. La parade patriote défile sur la grand-rue au son des fifres et tambours. Lui, la musi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !