Dans le même numéro

Ce que la famille peut apprendre du genre

janvier 2015

#Divers

La controverse du mariage pour les couples de même sexe et celle qui a suivi sur la « théorie du genre » ont mis en lumière des oppositions apparemment irréductibles. La notion de famille ne doit pas être abandonnée, mais elle ne doit pas être conçue comme naturelle ou totalisante. Le mystère de la naissance est après tout l’acceptation d’un autre qui résiste à nos logiques de contrôle.

La réflexion contemporaine concernant la différence des sexes, la constitution du « genre » et leurs conséquences sur la manière de penser la conjugalité et la famille remet sur le métier une manière de symboliser la « nature » en nous (le corps) et entre nous (le sang) pour instituer le lien généalogique. Mais elle le fait sans la hauteur métaphysique de l’idée de nature présente dans la hautaine référence à la « famille naturelle », expression dans laquelle les études de genre ne voient qu’un oxymore. Ces études invitent à repenser le lien familial. Elles discutent les formes « traditionnelles » d’organisation du familial, jusqu’à les soupçonner d’être tombées dans le piège de l’idéologie traditionaliste. Elles travaillent à métamorphoser l’univers symbolique au sein duquel déchiffrer l’appartenance à une communauté fa

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !