Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

L'Iran après Rafsandjani

mars/avril 2017

#Divers

Le décès de l’ancien président de la République islamique d’Iran, Akbar Hachémi Rafsandjani, survenu le 8 janvier 2017, a été considéré par de nombreux spécialistes du monde entier comme la perte d’un acteur politique de premier plan dans la politique intérieure iranienne. Certains continuent à représenter Rafsandjani comme l’un des architectes principaux de la révolution iranienne, avec son leader charismatique, l’ayatollah Khomeini. D’autres soulignent son influence politique sur le réformisme pragmatique et technocratique en Iran après la fin de la guerre Iran-Irak (1980-1988) et la mort de l’ayatollah Khomeini. Comme tel, Hachémi Rafsandjani était admiré au-delà des factions politiques iraniennes par l’élite politique et d’importants acteurs économiques de la société iranienne. Malgré tout, Rafsandjani était surnommé le « Requin de la République islamique d’Iran » et méprisé par les Iraniens à cause de son exercice machiavélique du pouvoir et de sa fortune présumée. Enfin et surtout, Rafsandjani était une figure cléricale respectée parmi les clercs chiites de la ville sacrée de Qom. Pour toutes ces raisons, la mort soudaine de Rafsandjani laisse un vide profond dans la politique iranienne qui se fera sentir dans les hautes sphères de l’autorité politique et économique d’Iran.

Néanmoins

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !