Dans le même numéro

Que nous disent les élections iraniennes ?

juil./août 2017

#Divers

À la croisée du Moyen-Orient et de l’Asie de l’Ouest, l’Iran est un acteur clé des relations internationales. En plus de cette position stratégique, l’Iran est également un défenseur autoproclamé de la cause chiite dans le monde islamique. Cela étant, la politique iranienne est difficile à manœuvrer, avec une structure complexe et une réalité de terrain difficile à appréhender. Et les décideurs iraniens le savent bien.

Une victoire incontestable

La récente élection présidentielle et la victoire très nette de Hassan Rohani, pour la seconde fois, sont l’illustration parfaite de cette complexité souvent perdue de vue par les analystes étrangers de l’Iran. Ainsi, la population iranienne surprend toujours l’opinion politique mondiale par son niveau de sophistication et de pragmatisme. Malgré un système électoral très imparfait, où les élections ne sont ni libres ni régulières, les Iraniens inscrits sur les listes électorales ont massivement participé au scrutin, avec un taux de participation autour de 75 %. Plus de 40 millions de votes ont été enregistrés, selon le ministère iranien de l’Intérieur, un taux de participation bien supérieur à celui qui a été constaté lors des éle

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Ramin Jahanbegloo

Directeur du Centre Mahatma Gandhi pour la Paix à l'O.P. Jindal Global University (Inde), il est notamment l’auteur de The Gandhian Moment (Harvard University Press, 2013).

Dans le même numéro

La révolution sexuelle a bien eu lieu : la liberté et l’égalité des désirs sont désormais inscrites dans le droit et les mœurs. Pourtant, avec le sida, les violences et une norme de réflexivité, le sexe est habité par une inquiétude nouvelle. Ce dossier cherche à en prendre la mesure. A lire aussi, des articles sur la police des favélas et le péril du populisme