flickr / Wolf Gang
Dans le même numéro

Trafic de mémoire. À propos du Complot contre l’Amérique de Philip Roth

Le héros de l’aviation Charles Lindbergh était aussi, par isolationnisme, le principal défenseur de Hitler aux États-Unis. Que serait-il advenu s’il était arrivé au pouvoir à Washington à la place de Roosevelt ? Sur la trame de cette politique-fiction, l’écrivain américain réécrit l’histoire en laissant son lecteur opérer la transposition satirique au contemporain. Mais pourquoi la liberté de la fiction conduit-elle à imaginer une persécution qui n’a jamais existé sur le sol américain, une faute commise à l’irréel du passé ?

Une histoire vraie celle-là : il y a quelques semaines, à bord du Paris-Munich, je rencontre par hasard, au wagon-restaurant, une femme élégante d’une quarantaine d’années, tailleur soigné et collier discret, en train de boire son café et plongée dans la lecture du dernier Philip Roth. Curieux, je l’interromps pour lui demander comment elle s’est procurée l’édition de poche de The Plot Against America qui n’est pas encore disponible en France1. C’est à Bruxelles qu’elle a acheté ce livre que depuis elle ne parvient plus à lâcher (il lui reste une centaine de pages à lire), t

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Rémi Astruc

Rémi Astruc est professeur de littératures francophones et comparées au Département de Lettres modernes à l’Université de Cergy-Pontoise.

Dans le même numéro

De la renaissance italienne à Manet et Cindy Sherman
Le regard de l'historien et la pensée des peintres