Dans le même numéro

L'État, les femmes et leur corps. La bioéthique, nouveau chantier du féminisme ?

octobre 2013

#Divers

La bioéthique, nouveau chantier du féminisme ?

Fécondation in vitro, Pma, Gpa... les techniques d’assistance médicale à la procréation progressent ; sont-elles pour autant un progrès ? Droit reproductif ou injonction à la maternité, les interprétations des féministes divergent : qui maîtrise le corps des femmes ?

Si les médecins ont, tout au long du xxe siècle, multiplié les tentatives pour pallier les cas de stérilité se présentant à eux, ce sont généralement les années 1970 qui sont considérées comme marquant le début des technologies biomédicales de la fertilité. La naissance en 1978 de Louise Brown en Angleterre, puis celle d’Amandine en France en 1982, toutes deux issues de fécondation in vitro, constituent les dates fondatrices de la « procréation médicalement assistée », ensemble de techniques allant de l’insémination artificielle par le conjoint ou par un tiers donneur à des techniques perfectionnées d’implantation d’un embryon conçu à partir d’un don d’ovule, ou encore la gestation pour autrui. Or les années 1970 sont également caractérisées par la reconnaissance, dans le champ po

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !