Dans le même numéro

Disparitions, prisons secrètes et restitutions extraordinaires : comment perdre la « guerre contre le terrorisme »

octobre 2007

En choisissant le registre militaire pour contrer le terrorisme, les États-Unis ont tourné le dos à leur propre tradition juridique, dérogé aux normes internationales et abîmé leur prestige. Ce bilan des procédures d’exception montre que si les principes fondamentaux sont malmenés, leur efficacité n’est pas flagrante pour autant.

Les autorités américaines, suivies par une large part de la population, semblent avoir été séduites par l’admonition du Machiavel des Discours, selon lequel une République, si elle veut éviter la ruine, doit parfois « rompre » avec l’« ordonnancement » de ses propres principes fondamentaux. Pareille idée avait déjà ressurgi au milieu du siècle dernier dans le livre terrifiant de Clinton Rossiter, la Dictature constitutionnelle, qui affirmait :

Aucun sacrifice n’est trop grand pour notre démocratie, en particulier le sacrifice temporaire de la démocratie elle-même.

Je ne peux imaginer idée plus dangereuse dans quelque démocratie constitutionnelle que ce soit. Cette idée ret

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements